RETOUR ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS

COMMANDE


 

 

 
 

 
 
   

Les sports mécaniques associés à l'art graphique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1958

  Il y a 60 ans


FORMULE 1

Le Championnat du monde change de physionomie : si un pilote Ferrari est à nouveau sacré, il n'est pas italien, mais anglais, Mike Hawthorn, et ne permet pas à son équipe de décrocher la première Coupe des constructeurs. C’est à Vanwall, grâce à la complémentarité de Stirling Moss et Tony Brooks qu’elle revient.
La marque artisanale Cooper crée la sensation en faisant triompher pour la première fois une voiture à moteur central-arrière au Grand Prix d'Argentine remporté par Stirling Moss sur une voiture de l'écurie privée Rob Walker Racing. Les Cooper sont plus petites, plus légères, plus maniables et prennent l'avantage sur les monoplaces « traditionnelles ».
La saison est endeuillée: Luigi Musso trouve la mort lors du Grand Prix de France, qu'il avait gagné l'année précédente. Peter Collins décède sur le Nürburgring alors qu'il menait l'épreuve.
L'année 1958 voit les débuts d'une femme en Formule 1, Maria Teresa De Filippis. Elle  manque sa qualification au Grand Prix de Monaco et prend le départ des épreuves de Belgique, du Portugal et d'Italie au volant d'une Maserati 250F.

24 HEURES DU MANS

Les 24 Heures du Mans ont lieu les 21 et 22 juin. Face à l'augmentation brutale de la performance des voitures, les cylindrées des prototypes sport sont limitées à 3 litres, ce qui impose de nombreux changements aux constructeurs. Les essais sont suivis par près de 50 000 spectateurs. Si Aston Martin avec Stirling Moss commence cette course en tête, le moteur serre au bout de la célèbre ligne droite des Hunaudières, au moment des premiers ravitaillements. L'Ecurie Ecosse perd ses deux Jaguars coup sur coup. Un violent orage s'abat alors sur le circuit, changeant le devenir de la course. Quinze heures de pluie dont trois de déluge vont engendrer une série de quinze accidents dont un mortel, celui de Jean-Marie Brousselet, sur la Jaguar D n°11. Les Jaguar et les Aston Martin abandonnent peu à peu, laissant le champ libre à la seule Ferrari officielle survivante, la 250 TR n°14, pilotée par Olivier Gendebien et Phil Hill. Elle sera tout de même inquiétée par la Jaguar de Duncan Hamilton, qui malgré une sortie de route finale, aura tout de même assuré le spectacle.

GRAND PRIX MOTO

Avec le retrait des dernières grandes usines italiennes, les épreuves du Championnat du Monde vont perdre une grande partie de leur intérêt et de leur crédibilité, notamment dans les grosses cylindrées où seules des machines privées donneront la répliques aux MV. Comme pour retirer encore de l'attrait au spectacle, la FIM interdit désormais les carénages intégraux, faisant en plus chuter la vitesse des motos.
John Surtees réalise le doublé 350 – 500CC lors du TOURIST TROPHYet du DUTCH TT.
Il remporte également le GP de BELGIQUE et le GP d'ALLEMAGNE. C'est suffisant pour tuer la saison et lui attribuer les deux titres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HAUT DE PAGE

N° SIRET : 404495996 00047 - www.dfe-diffusion.fr